Steve Biko

L’arme la plus puissante entre les mains de l’oppresseur est l’esprit de l’opprimé.- Steve Biko

Séminaire parlementaire international de l’AWEPA sur la paix, la sécurité et le développement durable

8-9 octobre 2015

CONFERENCE

Bruxelles, Belgique – L’AWEPA a organisé un séminaire parlementaire international sur le thème de : « la paix, la sécurité et le développement durable », et spécifiquement, les mesures que les parlementaires africains et européens peuvent mettre en œuvre pour s’attaquer aux causes profondes et aux conséquences du terrorisme et de l’extrémisme violent. Le séminaire a été organisé dans le cadre du programme de l’AWEPA sur les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et a été accueilli par le Sénat belge à Bruxelles, en Belgique, les 8 et 9 octobre 2015.

Le thème du séminaire de haut niveau a été choisi à la lumière de l’attention internationale croissante envers le rôle de la paix et de la sécurité dans le Programme de développement pour l’après-2015. « La paix, la sécurité et le développement durable » représentent des priorités pour le développement en Afrique. Ce thème reflète la Position commune africaine (PCA) de l’Union africaine qui réaffirme « l’importance de la paix et de la sécurité en Afrique et dans le monde, et les liens inextricables entre le développement et la paix, la sécurité et la stabilité ».

1

Hon. Defraigne souhaite la bienvenue aux participants du séminaire de haut niveau avec Mme. Smet et Hon. Ekweremadu.

La Présidente du Sénat belge, Hon. Christine Defraigne, a prononcé une allocution de bienvenue lors de la Cérémonie d’ouverture du Séminaire, qu’elle a qualifié d’évènement d’amitié entre  l’Europe et l’Afrique en soulignant que l’échange parlementaire est  un processus bénéfique pour toutes les parties impliquées.

Mme. Miet Smet, Ministre d’Etat et Présidente de l’AWEPA s’est adressée ensuite aux participants ; elle a affirmé que : « notre capacité de réaliser la paix et la sécurité dans nos sociétés est étroitement liée à la capacité de nos institutions démocratiques. Je crois que pour nous tous le rôle des parlements est clair. Ce n’est qu’avec des parlements effectifs et au service du peuple qu’on peut créer des sociétés paisibles et inclusives. »

Hon. Ike Ekweremadu, Président du Parlement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), a adressé un message d’amitié aux participants du séminaire. « Aujourd’hui, je suis content que l’AWEPA ne se repose pas sur ses lauriers. La paix, la sécurité et le développement durable sont indissociables. Il est donc tout à fait logique de conclure que la réalisation de la paix et la sécurité représente la base indispensable un développement réel. »

H.E. Ambassadeur Kamau prononce son discours inaugural.

Le séminaire s’est poursuivi par un discours inaugural de S.E. Macharia Kamau, Ambassadeur et Représentant permanent du Kenya auprès des Nations Unies et Co Président du Groupe de travail ouvert sur les Objectifs de développement durable (ODD).

S.E. Kamau a souligné le contexte du séminaire, surtout les grands bouleversements sociaux dans le monde ainsi que la forte augmentation de l’extrémisme violent et du terrorisme au cours des 20 dernières années. Il a conclu que le séminaire représentait l’occasion idéale de rappeler que les ODD portent sur l’interaction entre les gens, la planète, la quête de la prospérité et la consolidation de la paix dans un monde libre et inclusif. Selon S.E. Kamau, « c’est pour cette raison que les ODD sont universels (…) ; tous les pays du monde doivent croitre et prospérer ensemble car sinon ils échoueront, et ils ne parviendront pas à protéger la planète que nous habitons ensemble. Aucune société, aucune région ni aucun pays, n’est une île indépendante. Nous vivons tous le même monde, avec un seul système écologique et climatique interconnecté. »

En réponse au discours inaugural, M. Martin Chungong, Secrétaire général de l’Union interparlementaire (IPU) a reconnu la nature cruciale du séminaire de l’AWEPA pour le rôle que joueront les parlementaires dans la mise en œuvre des ODD. « Les parlementaires devraient refléter les divisions politiques dans la société. Il est essentiel que les gouvernements et les parlements collaborassent en tant que partenaires et non concurrents. Les parlements doivent adopter la législation, approuver les  budgets et amener le gouvernement à rendre compte afin de réaliser les objectifs mondiaux.

La première séance du séminaire a porté sur les causes profondes de l’extrémisme violent et du terrorisme, avec des interventions de Prof. Rik Coolsaet de l’Université de Gand et Dr. Anneli Botha, Chercheuse principale à l’Institut d’études de sécurité en Afrique du Sud. Cela a été suivi par une table ronde sur les conséquences de l’extrémisme violent et du terrorisme lors de la deuxième séance.

Hon. Elise Ndoadoumngue Neloumsei Loum chairs the first session of the seminar.

Prof. Coolsaet, Hon. Loum et Dr. Botha lors de la première séance

Les intervenants étaient M. Yves Leterme, Secrétaire Général de l’Institut international pour la démocratie et l’assistance électorale (International IDEA) ; Hon. Ike Ekweremadu, Président du Parlement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ; Hon. Estelle Flore Angangou, Présidente du Réseau des femmes parlementaires d’Afrique Centrale (RFPAC) ; et Mme. Magda de Meyer, Présidente de la Section belge de l’AWEPA.

Suite à la table ronde, les participants sont répartis dans quatre groupes de travail afin d’avoir la possibilité d’approfondir les différents sous-thèmes du séminaire, à savoir :

  • Lutter contre les causes profondes de l’extrémisme violent et du terrorisme ;
  • Lutter contre les causes profondes de l’extrémisme violent et du terrorisme: le chômage et l’éducation des jeunes ;
  • Lutter contre les conséquences de l’extrémisme violent et du terrorisme ;
  • Lutter contre les causes profondes de l’extrémisme violent et du terrorisme: la migration.
3

M. Gilles de Kerchove, Hon. Bodil Valero and S.E Ambassadeurr Francisco Madeira lors de la troisième séance.

Suite à des discussions approfondies et fructueuses, chaque groupe de travail a formulé un éventail de recommandations suite à des discussions approfondies et fructueuses, qui ont été communiqué au plénière vendredi 9 octobre. Cela a été suivi par une discussion relative à un partenariat UE-UA de lutte contre le terrorisme, présidé par Hon. Bodil Valero, Députée européenne et Présidente de la Section de l’AWEPA au Parlement européen, et avec des interventions de M. Gilles de Kerchove, Coordinateur de l’Union européenne pour la lutte contre le terrorisme ; et S.E. Ambassadeur Francisco Madeira, Représentant spécial de la Commission de l’Union africaine pour la coopération dans la lutte contre le terrorisme et Directeur du Centre africain d’étude et de recherche sur le terrorisme (CAERT).

La Cérémonie de clôture du séminaire a compris des discours intéressants de S.E. Didier Reynders, Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères et européennes en Belgique ; Hon. Agnes Mundia Limbo, Présidente du Comité de la démocratisation, de la gouvernance et des droits fondamentaux du Forum parlementaire de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) ; Hon. Sabine de Bethune, Sénatrice belge ; et Mme. Smet.

A la fin du séminaire de haut niveau, l’ensemble des participants ont adopté une Déclaration qui intègre les recommandations découlant de la séance des groupes du travail. Les parlementaires se sont engagés à partager cette Déclaration avec ses parlements respectifs et à travailler ensemble pour assurer la réalisation des Objectifs de développement durable dans tous les pays du monde d’ici 2030 au plus tard.

Galerie de photos: Première journée du séminaire 

Galerie de photos: Deuxième journée du séminaire

Copyright: Guy Goosens/Belgian Senate.

Vidéo: Cérémonie d’ouverture et Discours inaugural (en anglais et en français)

 Ressources