Steve Biko

L’arme la plus puissante entre les mains de l’oppresseur est l’esprit de l’opprimé.- Steve Biko

Déclaration de Mme. Miet Smet, Président de l’AWEPA, sur les attaques terroristes récentes à Bruxelles

24 mars 2016

Brussels 1

Bruxelles, Belgique –  A l’AWEPA nous sommes profondément attristés par les attaques terroristes de mardi 22 mars à Bruxelles en Belgique. Nous présentons nos condoléances aux familles et aux amis des victimes des attaques, et nous espérons que les blessés parviendront à se rétablir intégralement et rapidement.

En tant que mon lieu de travail depuis de nombreuses années, Bruxelles est une ville qui me tient à cœur et ces attaques dans mon propre pays m’ont choquée profondément. Or, nos pensées affectueuses vont également à tous ceux qui dans le monde sont frappés par le terrorisme. Car nous savons trop bien que le terrorisme continue à causer des douleurs et des souffrances aux milliers de personnes autour du monde.

Avec l’objectif de mettre fin à ce fléau l’AWEPA a priorisé la question du terrorisme dans son travail récent en Europe et en Afrique. Lors de nos séminaires et nos activités, des parlementaires africains et européens ont convenu de l’importance dans la lutte contre le terrorisme de s’attaquer aux causes profondes du terrorisme en créant des sociétés inclusives où tous les groupes minoritaires ont le sentiment d’être entendus. Ce n’est que de cette façon, en s’assurant que tous les citoyens ont des intérêts à défendre dans la société, qu’il sera possible d’atténuer les causes profondes du terrorisme.

Les parlements sont essentiels à la création des sociétés inclusives ; ces institutions sont au cœur de la démocratie et ils devraient représenter tous les membres de la société. Or, trop souvent, on ne donne pas la priorité aux parlements et ils sont sous-financés.

L’AWEPA préconise donc l’investissement d’un montant considérable dans le renforcement des parlements en Afrique afin de créer des sociétés et des institutions de gouvernance responsables et inclusives. Et nous demandons les parlementaires en Europe et en Afrique de s’attaquer dans ses fonctions aux causes profondes du terrorisme en promouvant la création des sociétés justes et inclusives, les emplois de qualité, l’education, l’elimination de la pauvrete et l’inegalite, d’un  accès égal aux opportunités et aux ressources, et en garantir la responsabilité et la transparence de son parlement.

C’est uniquement en adoptant une telle approche que nous pouvons commencer à agir pour faire en sorte que les évènements tragiques à Bruxelles ne se reproduisent jamais.