foto of Mary Robinson

Les femmes ne devraient pas être écoutées que parce qu’elles sont des victimes de guerre- Mary Robinson

Membre du Comité consultatif Eminent de l'AWEPA

Visite à un centre médical au Soudan du Sud

20-21 octobre 2015

Health-Center-South-Sudan

Mukaya Payam, Soudan du Sud – Dans le cadre du programme de l’AWEPA intitulé « Assemblée législative du Soudan du Sud et conseils locaux », les conseillers locaux du comté de Lainya dans l’état de l’Équatoria-Central ont organisé, en collaboration avec l’AWEPA, une visite de sensibilisation au Centre médical Rolonyo à Mukaya Payam du 20 au 21 octobre 2015.

La visite avait pour objectif principal de permettre les conseillers d’examiner les conditions du centre médical ; d’apprendre quels sont les maladies courantes qui affectent la population ; et de déterminer si les services fournis au centre médical sont appropriés aux défis médicaux de la région. Les conseilleurs ont également exercé leur mission en matière de contrôle de l’institution gouvernemental ainsi que connaitre des membres de la communauté locale.

Les conseilleurs législatifs, l’Administrateur de Mukaya Payam, le chef de la zone, des représentants des jeunes et des femmes, le clergé, des enseignants, le personnel du centre médical, le public et l’équipe de l’AWEPA, entre autres, ont assisté à la visite. Les conseilleurs ont utilisé de nombreuses méthodes afin de recueillir autant d’informations que possible, y compris présentations, observations, entrevues, brainstorming, enregistrement vidéo et audio, photographes et la prise de notes.

Il a été établi qu’au moment de la visite, le centre médical avait avait épuisé ses stocks de médicaments essentiels, une situation aggravée par le mauvais état de la route ainsi que la pénurie de carburant nationale. Le centre médical fait face à de nombreux autres défis, y compris un manque d’eau (le centre n’a pas de source d’eau), d’espace (une seule salle est utilisée pour les admissions et les accouchements), d’électricité et de lumière, de lits d’hôpitaux, ainsi que les retards de paiement des salaires du personnel et un manque de sensibilisation à la planification familiale et les vaccins pour les enfants de moins de cinq ans. Les conseillers se sont engagés à présenter ces problèmes au commissaire pour qu’ils soient abordés.

Après la visite,  les conseillers ont convoqué une session spéciale du Conseil afin d’aborder les problèmes et d’adopter des résolutions visant à les résoudre.