Steve Biko

L’arme la plus puissante entre les mains de l’oppresseur est l’esprit de l’opprimé.- Steve Biko

Rencontre des sénateurs burundais avec les élus communaux de la province Kayanza

21 février 2014

Peacekeeping - ONUB

UN Photo / Martine Perret

Bujumbura, Burundi – La Chambre haute du Parlement burundais, avec l’appui financier et technique de l’AWEPA, a instauré un cadre de contact permanent entre les Sénateurs et les élus locaux à travers le Projet « Cadre Permanent de Concertation et de Dialogue entre les Sénateurs et les Elus Locaux ».  Les rencontres organisées dans ce cadre constituent pour les deux catégories d’élus une excellente occasion de dialoguer et d’échanger, dans une atmosphère détendue, sur toutes les questions qui intéressent la vie des communes et partant de la nation afin de pouvoir y apporter des solutions concertées et durables. La prochaine rencontre se tient dans la province septentrionale de Kayanza, les 27 et 28 février 2014.

Le Sénat, qui se dit satisfait des résultats issus des précédentes rencontres déjà organisées dans une dizaine de provinces sur dix sept, a choisi de discuter avec les élus communaux des thèmes faisant actuellement l’objet d’une grande préoccupation au Burundi : la sécurité, la lutte contre la corruption, la protection de l’environnement, les initiatives locales de développement, et la décentralisation effective.

Une nouvelle approche de la sécurité

La question de la sécurité qui est au cœur de la rencontre des sénateurs avec les élus locaux est désormais comprise sous un nouvel angle. Il s’agit d’une approche visant la mise en place d’une police de proximité impliquant tous les citoyens dans leur diversité, afin de consolider la paix. Le Sénat souhaite que le principe de la gouvernance sécuritaire soit “la sécurité pour tous et par tous”. Ce nouveau concept sera discuté à travers un projet du Ministère de la Sécurité Publique, celui de la réforme des services de sécurité en général et de la police nationale en particulier. Selon la nouvelle déontologie de la police nationale, “les policiers doivent établir des relations de qualité avec la population en s’intéressant à ses problèmes et en leur prêtant main forte.” (Déontologie PNB art. 98).