Steve Biko

L’arme la plus puissante entre les mains de l’oppresseur est l’esprit de l’opprimé.- Steve Biko

Le parlement de la CEMAC renforce sa programmation stratégique sur la question du Lac Tchad

4-5 septembre 2014

A gauche, Mme. Marguerite Monnet, facilitatrice. A droite, l'Hon. Albert Pahimi Padacke (Vice-président du Parlement de la CEMAC).

A gauche, Mme. Marguerite Monnet, facilitatrice. A droite, l'Hon. Albert Pahimi Padacke, Vice-président du Parlement de la CEMAC.

Douala, Cameroun – Le Parlement de la Communauté économique et monétaire des États de l’Afrique centrale (P-CEMAC) et l’AWEPA ont organisé, les 4 et 5 septembres 2014, une séance de programmation stratégique du groupe de travail sur le Lac Tchad dans le cadre du programme Renforcer les parlements régionaux pour atteindre les objectifs de développement du millénaire.

Les objectifs principaux de la séance étaient, d’une part, identifier et affiner les actions que les députés de la CEMAC peuvent mettre en œuvre au niveau régional et national, dans le cadre de leurs fonctions ; et, d’autre part, définir les questions techniques qui, ayant une réponse, pourraient soutenir d’avantage la réponse parlementaire. La réunion a bénéficié du soutien technique de l’Institut International pour le développement durable (IISD).

Le P-CEMAC et l’AWEPA coopèrent depuis 2012 sur la question de l’assèchement du lac Tchad et le rôle des parlementaires à ce sujet. En effet, la diminution très importante de la surface du lac, observée au cours des dernières décennies sous l’effet conjugué de changements hydrauliques naturels, de facteurs humains et de la désertification, constitue un défi majeur pour le développement humain et durable de l’Afrique centrale.

Ressources

Galerie photos