Kofi Annan

La tolérance est une vertu qui rend la paix possible- Kofi Annan

Le FP-SADC élaborera une loi type sur le mariage des enfants

10 septembre 2015

IMG_9393

Le Forum parlementaire de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC-PF) a mobilisé des ressources financières et techniques pour développer une loi type sur le mariage précoce, et les Etats membres de la SADC redoublent d’efforts contre cette pratique néfaste dont des millions des femmes sont victimes en Afrique subsaharienne et ailleurs. Une ébauche de la loi type a été rédigée et est actuellement examinée par des différentes parties prenantes.

L’AWEPA se félicite de l’élaboration de la loi type sur le mariage précoce, qui a été révélée par S.E. Dr. Esau Chiviya, Secrétaire général du FP-SADC, lors de la réunion parlementaire régionale consacrée aux lois relatives au mariage précoce qui a eu lieu à Johannesburg, Afrique du Sud, en février 2015. Des participants ont abordé la loi type également lors d’un atelier national de deux jours en Zambie organisé en juin 2015 par L’AWEPA et Plan Zambia, en collaboration avec le Parlement de la Zambie et le SADC-PF.

15 millions de filles sont mariées chaque année dans leur enfance. On estime à plus de 720 millions le nombre de femmes ayant été mariées avant d’atteindre 18 ans, dont une sur trois a été mariée avant l’âge de 15 ans.

Une résolution de la 35ème séance plénière du FP-SADC à Maurice en juin 2014 a appelé à des efforts concertés en vue d’éliminer le mariage précoce dans la région de la SADC. Suite à cette résolution, le FP-SADC, l’AWEPA et Plan Zambia a organisé une Réunion parlementaire régionale consacrée aux lois relatives au mariage précoce qui a eu lieu à Johannesburg les 3 et 4 février 2015.

A l’issue de la réunion, les participants ont adopté une feuille de route en préparation de l’élaboration d’une loi type qui contribuera à l’éradication du mariage des enfants en fournissant aux pays de la SADC les informations de référence dont ils ont besoin.

 

« Le mariage des enfants est un phénomène dévastateur. Il vole aux enfants leur enfance et il les prive d’une éduction formelle, les condamnant ainsi à une pauvreté permanente. Il rend les enfants susceptibles à la violence sexuelle, au VIH et au SIDA, aux fistules et aux complications liées à sa grossesse. »

S.E. Dr. Esau Chiviya, Secrétaire général du FP-SADC