Steve Biko

L’arme la plus puissante entre les mains de l’oppresseur est l’esprit de l’opprimé.- Steve Biko

Soutien technique à la commission économie, développement et finances pour l’analyse et l’examen du budget

4 – 26 juillet 2013

Assembly Members stand and salute at the opening of the second session of the National Legislative Assembly of South Sudan. UN Photo/Isaac Billy

Assembly Members stand and salute at the opening of the second session of the National Legislative Assembly of South Sudan. UN Photo/Isaac Billy

Juba, Soudan du Sud – L’AWEPA a engagé des experts en examen et analyse parlementaires du budget, ainsi qu’en gestion des finances publiques, afin d’apporter un soutien technique à l’ALN lors du processus d’analyse et d’examen du budget. L’objectif ultime était d’améliorer les capacités de l’ALN à effectuer un examen, un débat et une budgétisation rationnels des ressources nationales. Vingt-cinq membres de la commission économie, développement et finances ont bénéficié directement de ce soutien technique.

L’objectif principal de cette activité était de fournir à l’ALN des compétences et des techniques qui lui faisaient cruellement défaut afin de réaliser un examen et une analyse efficaces du budget, en particulier en raison de la grave pénurie d’effectifs au service du budget parlementaire de l’assemblée. La formation portait en particulier sur l’examen des recettes du budget, y compris le projet de loi de finances, et sur l’examen des dépenses du budget. En outre, la formation comportait une analyse comparative des éléments fondamentaux des régimes fiscaux provenant d’autres budgets de la CAE pour les exercices 2013-2014, ainsi qu’un soutien à la commission dans la préparation de la version finale de son rapport sur le budget qui devait être présenté à l’assemblée pour être délibéré et approuvé.

Cette activité a non seulement permis aux parlementaires et au personnel parlementaire d’acquérir des compétences en matière d’examen et d’analyse du budget, mais a également permis de rédiger plusieurs rapports budgétaires qui ont permis aux parlementaires d’assumer leur rôle de supervision budgétaire de manière plus efficace. Cette amélioration des capacités contribuera à une répartition et à une utilisation plus rationnelles et plus équitables des ressources nationales par le pouvoir exécutif.