Kofi Annan

La liberté ne connaît pas de frontières, il suffit qu’une voix s’élève et appelle à la liberté dans un pays, pour redonne- Kofi Annan

Assemblées législatives des provinces d’Afrique du Sud

Les élections en Afrique du Sud, 1994. Archive de l’AWEPA.

Les élections en Afrique du Sud, 1994. Archive de l’AWEPA.

Historique

Bien que l’Afrique du Sud continue à maintenir sa position de démocratie constitutionnelle la plus solide du continent africain et qu’elle abrite un parlement dynamique, elle a fait l’objet de critiques de plus en plus virulentes et répétées, affirmant que le pouvoir exécutif n’était pas suffisamment tenu de rendre des comptes aux parlements nationaux et provinciaux.

Les membres de l’opposition, la société civile et le secteur privé ont également critiqué le Congrès national africain (ANC) au pouvoir concernant les défis d’ordre social, économique et politique, y compris les protestations étudiantes, les désinvestissements miniers, les scandales de corruption et la chute du rand sud-africain, arguant du fait que la démocratie constitutionnelle est discréditée. Les élections gouvernementales locales de 2016 serviront de test quant à l’influence du parti au pouvoir sur l’électorat, en prévision des élections de 2018.

Objectifs

En 2015, les SAPL ont ciblé les capacités des neuf parlements provinciaux en matière de contrôle du budget, de genre et de consultation publique, dans l’optique d’améliorer l’efficacité de leur travail.

Activités

Les activités mises en œuvre tout au long de l’année 2015 comprenaient le renforcement des comités de femmes existants au sein de trois assemblées législatives provinciales et le rétablissement des comités de femmes dans trois provinces par le biais d’une session de formation et de dialogue, qui a permis d’échanger des connaissances et des leçons, ainsi que d’élaborer des stratégies en faveur de l’avancement des droits des femmes.

Le programme a également facilité l’ouverture du dialogue et le développement des capacités à l’occasion de la réunion annuelle du Forum des présidents d’assemblées du Limpopo sur le fonctionnement et l’efficacité des comités municipaux des comptes publics (MPAC) et, à Mpumalanga, sur les meilleures pratiques dans la gestion des connaissances, en particulier quant à la disponibilité, à la qualité et à la quantité des données et des rapports financiers.

De plus, un atelier de formation a été organisé pour les whips parlementaires de six assemblées législatives provinciales sur leurs rôles, fonctions et responsabilités.

Le travail avec le personnel comprenait un séminaire d’apprentissage/partage de leçons et de renforcement des capacités sur le genre et la participation publique, pour garantir le recueil des opinions des femmes lors des processus de consultation publique et pour assurer une chaîne de rétroaction.

En outre, une formation a été organisée pour renforcer la capacité du personnel principal de comptabilité à suivre et à traiter les dépenses, ainsi qu’à fournir des données exactes aux députés, la plupart des assemblées législatives n’ayant pas reçu d’audit favorable de la part de l’auditeur général.

Résultats

Tout au long de l’année 2015, 102 députés et 34 membres du personnel ont bénéficié d’une formation.

Les résultats du travail avec les comités de femmes ont donné lieu à un rapport technique sur l’état des comités de femmes provinciaux. Celui-ci incluait une évaluation des capacités, qui constituera la base de futures activités de formation et qui servira d’outil de lobbying pour influencer les présidents provinciaux à institutionnaliser les comités.

Au Limpopo, les contributions du bureau de l’auditeur général et de l’association sud-africaine des gouvernements locaux (SALGA) ont fourni l’élan nécessaire à la formulation d’une stratégie visant à rendre la participation publique plus fonctionnelle, systématique et significative, en particulier en regard des violents troubles sociaux dans la province liés à la mauvaise qualité des services. De plus, suite à la formation du personnel de comptabilité, le Limpopo a reçu un audit favorable.

Les membres du personnel de recherche ayant participé au séminaire sur le genre et la consultation publique ont depuis amorcé un contact direct les uns avec les autres, pour partager leurs connaissances sur les meilleures pratiques et échanger pendant les processus de consultation publique.

Related News and Media

| August 18th, 2015

Formation pour les chercheurs parlementaires

Pas de post lié disponible