dr-kim-0909__029_bw_scrs

On est la première génération capable de mettre fin à l’extrême pauvreté de notre vivant. Mais non sans les parlementaires.- Dr. Jim Yong Kim

Parlement d’Ouganda

Inauguration de l’Institut parlementaire. L’AWEPA a contribué à cet événement en imprimant le plan d’activité et le prospectus de l’Institut d’études parlementaires.

Inauguration de l’Institut parlementaire. L’AWEPA a contribué à cet événement en imprimant le plan d’activité et le prospectus de l’Institut d’études parlementaires.

Historique

Le Parlement ougandais et l’AWEPA ont signé un mémorandum d’entente en 2001, qui a été renouvelé en 2005 et 2011. Le parlement actuel est le neuvième parlement postérieur à l’indépendance du pays. Son mandat a commencé en mai 2011 et prendra fin en mai 2016. Sur ses 374 membres, 212 sont des parlementaires occupant cette fonction pour la première fois. Cela signifie qu’une majorité de membres du neuvième parlement n’avait jamais été exposée aux travaux parlementaires, d’où la nécessité de leur prodiguer des conseils sur certains principes de base des pratiques et des procédures parlementaires.

Objectif

Le programme de soutien parlementaire de l’AWEPA cherche à renforcer et à mieux préparer le Parlement et les commissions parlementaires afin qu’ils soient capables de mieux exécuter leur fonction de supervision, de formuler des politiques et de rédiger des lois dans leurs domaines respectifs. Ce programme vise en outre à donner aux parlementaires les moyens de s’occuper des questions qui intéressent actuellement le développement démocratique de l’Ouganda.

Résultats

  • Le Comité des droits de l’homme récemment créé a pu mener une étude sur les droits de l’homme et présenter deux rapports au Parlement ;
  • L’AWEPA a imprimé le plan d’activité et le dossier d’information de l’Institut d’études parlementaires et organisé l’inauguration de ce dernier. Suite à cela, le Parlement a tenu la première session de formation des stagiaires dirigée au personnel et aux parlementaires ;
  • L’initiation des femmes parlementaires au rôle joué par les parlementaires dans l’application de la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDAW) a permis au Parlement de modifier son règlement intérieur.

Related News and Media

Pas de post lié disponible